BLOG

Communication éthique : décryptage en 5 points clés.

Communiquer + éthique = communiquer l’éthique ?

Deux termes hautement plébiscités dans notre ère digitale, globale, et complexe. L’homme se questionne sur sa responsabilité environnementale, envisage d’autres voies pour faire société, pour créer de nouveaux possibles et co-construire des modèles économiques vertueux.

La communication, c’est ce point où tout converge, c’est ce lien qui unit ou sépare, cette pierre d’achoppement qui permet de grimper plus haut, de se connecter, ou bien de descendre d’un niveau, voire chuter et tomber dans l’oubli. C’est l’un des enjeux de notre siècle. Aujourd’hui, il est inimaginable, pour ne pas dire impossible, de se passer des médias pour développer son image personnelle ou son activité professionnelle.

En tant que chef d’entreprise ou entrepreneur, vous vous interrogez sur la manière de communiquer : pourquoi communiquer ? Par quels canaux ? Comment le faire de façon authentique ? Quels leviers privilégier ? Quels outils ? Comment minimiser son impact environnemental et optimiser ses messages, tout en considérant sa performance économique ? Qu’en est-il de l’épanouissement des personnes qui gravitent dans son écosystème ? Tous ces éléments sont à prendre en compte. Pas facile n’est-ce-pas ?

A titre professionnel, si une communication bien maitrisée est facteur de succès, elle doit convaincre mais aussi impacter positivement. On vous donne dans cet article quelques pistes qui éclairent notre positionnement sur le sujet.

Définir la communication éthique

L’ éthique est un outil fondé sur des valeurs et des actes qui visent à préserver le bien commun. Communiquer, c’est étymologiquement “mettre en commun, faire part”, avant de “transmettre”, une information à quelqu’un. Une communication éthique, c’est partager une information en respectant des valeurs fondées sur le respect de l’humain et de la création dans son ensemble, tout  en faisant preuve de cohérence dans sa manière d’agir. On est parfois confronté.e à faire des choix cornéliens, mais sachez que l’impact d’une communication ou d’un positionnement éthique (on ne parle pas ici de greenwashing) est parfois moindre à court terme. Plus durable et surtout authentique,  une communication éthique  pose les bases d’une relation saine et vraie avec l’interlocuteur.

Vous l’aurez compris, prendre en compte l’éthique, c’est une démarche globale qui ne s’arrête pas à la porte de son bureau et ne se cantonne pas à la communication. Elle se vit et se traduit en actes. Faire vivre le cercle vertueux, ça commence par nous.

Concrètement, comment ancrer l’éthique dans sa communication ?

L’écologie est aussi relationnelle n’est-ce-pas ? Au préalable, pour bien communiquer, il est  important d’être inspiré.e par des valeurs communes, des valeurs qui font sens. Elles peuvent être déclinées dans une charte éthique qui pose le cadre de référence de vos pratiques managériales et de communication interne et externe. Y revenir régulièrement est opportun : le monde est complexe, nos écosystèmes évoluent, nous changeons et surtout… nous sommes divers !

Une fois vos valeurs définies, vous êtes prêt.e.s pour les décliner en règles de conduite.  Nous vous partageons 5 pistes pour maintenir l’ éthique dans la communication au sein de votre organisation ou dans le cadre de vos projets :

1/ Respecter les droits d’autrui

  • Considérer chacun dans son individualité. S’engager à respecter son interlocuteur, quelle que soit sa culture, son genre, sa religion, son âge.
  • Être attentif à la chaîne de valeurs des entités avec lesquelles on entretient des relations commerciales ou partenariales nous paraît primordiale.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le lien entre droits de l’homme et impact de l’entreprise, consultez le guide publié suite au Forum  international des chefs d’entreprises de 2008. Il est disponible sur le site de l’OHCHR ; Human Rights Translated: A Business Reference Guide (Monash University, le HCDH et le Pacte mondial des Nations Unies, 2008).

2/ Proposer des messages honnêtes

  • Les promesses des campagnes reposant sur la qualité des produits/services doivent être vérifiables (textes et images s’abstiennent d’induire le consommateur ou l’usager en erreur).
  • Les logiciels libres existent, privilégions-les !
  • Des organismes spécialisés tels que l’Ademe, Zero Waste France, eco-evenement.org, considèrent les méthodes responsables des organisations. Ils proposent des outils tout à fait pertinents pour initier une démarche éco-responsable en terme de communication.
  • Envisagez de créer de la valeur en considérant qu’une part du bénéfice soit reversée à une cause. Nous avons par exemple accompagné l’ONG Ummanitaire concept et proposons du bénévolat de compétences à travers des cessions de mentoring, des formations ou encore des reportages photographiques
  • Valorisez le partage et la diffusion d’un produit dans un esprit d’économie collaborative

3/ Favoriser la justice sociale

  • Ne s’autoriser aucune discrimination et consulter les personnes concernées lorsqu’elles sont au cœur des messages transmis.
  • S’inscrire dans une démarche non nuisible sur le plan social, environnemental et sanitaire.
  • Éviter d’aggraver les inégalités.
  • Promouvoir des comportements bénéfiques tant à titre individuel que collectif.

4/  Limiter notre impact sur l’environnement

5/ Faire vivre les bonnes pratiques dans les affaires

  • Via une rémunération juste et équitable des prestataires
  • Une offre transparente vis à vis des clients
  • L’échange de services et l’utilisation de monnaies complémentaires. Nous sommes lyonnais, on promeut la Gonette !

Plus facile à dire qu’à faire ?

Insuffler l’éthique au cœur de tout développement, c’est prendre en compte l’ensemble de l’écosystème. C’est faire converger les esprits, élaborer des méthodes, outils et solutions innovantes. Le tout pour un développement humain et durable de nos sociétés. Là où les potentiels et richesses de chacun servent le bien de tous.

L’éthique est une manière d’agir, un cheminement au long terme. Cela implique des choix complexes, parfois difficiles et contraignants, mais assumés. Et non une méthodologie ou un programme de formation pré-établi.

Toute activité quelle qu’elle soit (rendez-vous client, formations, sessions de management stratégique, négociation, conduite de projet etc), doit considérer l’éthique, laquelle se nourrit de confiance et de respect.

Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin

Nous constatons que de plus en plus de partenaires et confrères graphistes, infographistes, vidéastes, community managers, agences, lancent ou réorientent leurs activités pour collaborer sur des projets durables. Nous sommes ravis que les choses évoluent dans une perspective de transformation individuelle et collective. Et quand vos clients vous soutiennent et le mettent en mots, c’est d’autant plus encourageant ! Nous ne sommes pas parfaits et toujours en quête d’amélioration. Mais nous restons en éveil pour œuvrer en conscience.

Et vous, comment avez-vous initié une démarche en ce sens ? Partagez-nous vos bonnes pratiques, relions-nous  !

Partager