BLOG

Facebook et Instagram, c’est fini pour Ethical Minds !

On fait ce qu’on dit, on dit ce qu’on fait : Facebook et Instagram, c’est fini pour Ethical Minds ! La sortie des GAFAM continue…

Le 29 février prochain, pour Ethical Minds : Facebook et Instagram, c’est fini ! Vous ne nous y verrez plus : plus de posts, plus de page, plus de profil, plus rien !

Ce choix, inhabituel pour une agence de communication, se place dans la continuité des actions que nous avons déjà menées ces trois dernières années. C’est un engagement que nous avons pris lors de la création de l’agence, qui permettra de réduire de 10% supplémentaires notre dépendance aux GAFAM. Une vraie satisfaction pour nous!

Le modèle économique des GAFAM, insoutenable et liberticide

Pour rappel, les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) contrôlent le marché de l’information et de la publicité en ligne, et battent des records en termes de capitalisation boursières. Cette position dominante se fait au prix de pratiques douteuses :

  • Collecte et exploitation peu scrupuleuses des données personnelles
  • Pratiques managériales et conditions de production humainement dégradantes
  • Pollution et consommation de ressources naturelles insoutenables.

Tout le monde le sait, mais leur croissance continue. Pourquoi ? Car il est très facile d’y entrer, mais très difficile d’en sortir : ils proposent des services efficaces, simples, faciles à utiliser, la plupart du temps gratuits ou très bon marché, à destination aussi bien des entreprises que des particuliers. Une simple inscription, et vous vous retrouvez lié par des conditions d’utilisation abusives, illisibles et modifiées toutes les deux semaines.

Ces services sont proposés sous forme d’écosystème, pour que l’ensemble de vos activités passe par eux : de la messagerie à l’agenda, en passant par la VOD, les achats en ligne et le stockage de vos photos de vacances. Ils offrent des possibilités de personnalisation incroyablement poussées, à condition d’alimenter le système avec vos données personnelles, parfois consciemment, mais la plupart du temps sans que vous le sachiez. Leur objectif est clairement de vous connaître mieux que vous-mêmes.

Ces données sont ensuite utilisées pour le ciblage publicitaire, le marketing prédictif, et vendues ou échangées en toute opacité. Une fois hébergées chez eux, vos données ne vous appartiennent plus. Le stockage massif des données personnelles, allié aux progrès de l’intelligence artificielle et à une puissance économique hors normes, font des GAFAM un danger pour les libertés individuelles.

Plusieurs gouvernements européens ont d’ailleurs souhaité reprendre la main sur leurs données, comme le ministère français de l’intérieur, qui est passé l’année dernière sur NextCloud (1).

 

La sortie des GAFAM, un parcours difficile mais nécessaire

Ethical Minds est une agence de communication dont la raison d’être est d’accompagner des projets socialement et environnementalement responsables. Nous nous levons le matin pour accompagner des projets porteurs de sens, pour les aider à voir le jour, leur permettre d’obtenir la visibilité qu’ils méritent.

Durabilité, éthique, intégrité, transparence : ces valeurs sont les nôtres à titre individuel, collectif, et en tant qu’acteur économique. Nous les défendons auprès de nos prospects et clients, de nos partenaires et collaborateurs. Afin de garantir la cohérence entre notre discours et nos actions, il est impératif de mettre ces valeurs en pratique.

La sortie des GAFAM fait partie des engagements pris au lancement de l’agence Ethical Minds. Nous menons à ce titre depuis 2016 un travail de remise en question et d’amélioration continue, afin de réduire au maximum notre dépendance aux GAFAM :

  • Utilisation de Fairphones en remplacement des Iphones
  • Utilisation de NextCloud (logiciel libre) en remplacement de Google Drive, GSuite et iCloud pour le stockage et le partage des données
  • Utilisation de Postfix (logiciel libre) à la place de Gmail pour la messagerie professionnelle
  • Hébergement écologique hors GAFAM, au centre de l’Europe avec Ethical Hosting
  • Equipement en desktop et laptop hors Apple et Microsoft
  • Utilisation de moteurs de recherches autres que Google : Qwant, DuckDuckGo, Ecosia, et du dernier navigateur : Brave
  • Utilisation de Matomo en remplacement de Google Analytics, Google Search Console et Google Tag Manager

C’est un travail que nous menons à contre-courant, qui nous demande du temps et de l’énergie : utiliser les solutions des GAFAM serait tellement plus simple ! Mais nous souhaitons que notre travail soit aligné avec nos convictions personnelles : l’avenir que nous réservent les GAFAM n’est pas celui que nous souhaitons pour nos enfants.

A la fin 2019, ces actions nous ont permis de passer à 70% d’indépendance vis-à-vis des GAFAM, qu’il s’agisse du matériel, des logiciels ou des services. Notre sortie des GAFAM est en bonne voie. Mais il nous reste encore 30% à éliminer, le travail n’est pas fini. Nous n’allons pas nous arrêter là.

 

Sortir de Facebook et Instagram, une nouvelle étape à franchir

Champion mondial de la collecte des données personnelles, Facebook (et donc Instagram, racheté en 2012) est devenu le premier réseau social au monde, avec 2,45 milliards d’utilisateurs actifs chaque mois.

Impact environnemental

Ce réseau génère 4 petabytes de données par jour. Pour info, 1 pétabyte représente l’équivalent de 13,3 ans de vidéo en HD. En 2018, l’empreinte carbone de Facebook était de  339 000 tonnes d’équivalent CO2. Ce qui équivaut à plus de 18 000 allers retours Paris-Sydney en première classe (2). Ces données sont à la fois celles que l’on échange, stocke, renseigne, mais aussi celles que les algorithmes de Facebook collectent sur nous à travers nos interactions avec nos « amis ».

Impact démocratique

Il existe plus de 81 millions de faux comptes Facebook, dont des robots dont la seule fonction est la collecte de données personnelles : situation familiale, orientation sexuelle, opinions politiques, religion pratiquée…

Lors de la campagne présidentielle américaine de 2016, l’affaire Cambridge Analytica a mis en lumière les dangers de la collecte des données personnelles par Facebook et ses filiales, notamment sur l’orientation volontaire des opinions politiques de ses utilisateurs.

Les tentatives répétées de certains états d’aligner les pratiques de Facebook sur leurs lois se heurtent à l’opacité des systèmes de traitements des données. C’est un réseau social qui est littéralement hors-la-loi: traitement des données, respect de la vie privée, politique fiscale…

Modèle économique

En 2018, les bénéfices de Facebook ont dépassé les 22 milliards de dollars. Alors que c’est un réseau social gratuit. La recette est simple : nous sommes le produit que Facebook vend ! Les données personnelles, celles que l’on renseigne dans son profil, mais également celles que Facebook collecte à notre insu, sont revendues à des courtiers en données commerciales : publicitaires, banques ou assurances.

Dans certains pays, les banques évaluent maintenant votre capacité à rembourser un crédit en évaluant celle de vos contacts Facebook : « qui se ressemblent, s’assemblent ».

Facebook et Instagram: comment communiquer sans être sur la plus grosse plateforme mondiale ?

Connaissez-vous des professionnels de la communication qui aient tourné le dos à Facebook ? Probablement pas, nous sommes très peu nombreux. Pour une raison très simple : si on veut être (re)connu, il « faut » y être.

Il faut avoir une page, un profil, faire des posts réguliers, investir de l’argent dans des publicités payantes, en ciblant sa clientèle avec les données personnelles que Facebook récolte en toute impunité. Il faut baigner dans le système des GAFAM jusqu’au cou pour en tirer le meilleur parti, peu importent les conséquences.

La transition de l’agence Ethical Minds

Chacun avance sur le chemin de la transition à son rythme, mais pour nous la prise de conscience a été si forte, et le rejet de ce modèle économique si viscéral que le choix s’est imposé de lui-même : Facebook et Instagram, c’est fini !

A partir du 29 février prochain, nous abandonnons complètement et de façon définitive ces deux réseaux sociaux. Et nous avancerons le curseur de 10% supplémentaires dans notre projet de sortie des GAFAM.

Nous avons choisi de communiquer sur d’autres plateformes, qui elles-mêmes ne sont pas parfaites, nous le savons bien.

Continuer à nous suivre en dehors de Facebook et Instagram

Pour suivre l’actualité de l’agence Ethical Minds, connaître nos services, et découvrir les incroyables projets que nous avons la chance d’accompagner, vous pouvez nous retrouver sur d’autres plateforme mieux alignées avec nos valeurs:

Nous cherchons à communiquer de façon raisonnée: nous adresser aux personnes qui sont réellement intéressées par ce que nous faisons et ce que nous proposons. Moins, mais mieux.

Cette transition est un chemin qui nous est propre, que nous créons au fur et à mesure que nous le suivons, avec nos prospects et nos clients, nos partenaires et nos collaborateurs.

Notre façon de communiquer vers nos clients et prospects correspond de plus en plus à l’ADN de notre agence, mais il reste du travail à faire : sortir de Google Ads, de Whatsapp, de Linkedin, de Google play store. Nous nous sommes fixés pour objectif une sortie des GAFAM à 100% pour 2022. Jusqu’ici le planning est tenu. Et ça fait du bien !

Sortie des GAFAM: Ethical Minds vous accompagne !

Si cet article vous a parlé, si vous souhaitez également vous engager dans cette transition ou que vous voulez au moins initier cette réflexion, contactez-nous ! Nous pouvons à notre tour vous accompagner, en vous proposant des alternatives libres et écologiques pour l’hébergement de vos données, la gestion de votre site internet, et votre communication d’une façon générale.

A bientôt sur notre site internet : ethicalminds.eu

Ne pas se soucier de la protection de la sphère privée parce qu’on n’a rien à cacher revient à ne pas se soucier de la liberté d’expression parce qu’on n’a rien à dire. 

 Edward Snowden

(1) Sources :

(2) Sources :

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *